Saveurs Jazz : Malgré la chaleur accablante, Roberto Fonseca fait vibrer le public et imprime une ambiance de feu sous le chapiteau.

Hier sur la scène du parc, une affiche un peu déroutante pour un festival de jazz. Les puristes et amateurs de jazz ne se retrouvent plus depuis quelques années, comme s’échappent quelques indiscrétions. Il va falloir qu’ils s’y fassent, parce que  d’abord celui-ci subi de fortes mutations, et ensuite, les réalités économiques aidant, les ouvertures vers d’autres courants sont à la mode et le seront davantage dans les programmations. Saveurs Jazz Festival n’échappe pas à cette réalité du terrain et le pragmatisme est de rigueur. D’un côté Roberto Fonseca, puis de l’autre, Electro Deluxe pour la journée du dimanche 08.

 

Roberto Fonseca©Tribune2lArtiste.com

 

Malgré la chaleur accablante, le public a répondu présent et a vibré avec le pianiste cubain Roberto Fonseca.  C’est en trio (Roberto Fonseca : Piano, claviers —RuLy Herrera : Batterie — Yandy Martínez : Basse acoustique et électrique) que le natif de la Havane, sans vraiment forcé sur ses capacités, a réussi à conquérir le cœur des spectateurs, les invitant au déhanchement et à pousser la chansonnette. Oscillant entre jazz et rythmes cubains, le pianiste et ses deux accompagnateurs ont su imprimer une cadence à ne pas résister à l’enjaillement.