Saveurs Jazz Festival : Moses & Binker ou le sacre d’un dialogue entre Saxophone et Batterie.

Les journées se suivent au Parc, mais ne se ressemblent pas forcément. Même s’il demeure quelques constantes : la beauté du temps, les délices des saveurs gustatives et celles que nous procurent la musique et leurs différents acteurs. Le village du festival procure bien de délices, il faut juste savoir où aller piocher les bons et trouver son plaisir.

Pendant que tout l’accent, tous les projecteurs étaient braqués en cette troisième journée (samedi 07/07) sur les Sarah MC Coy et Selah Sue, nous avons de notre côté, trouver notre délice, les pieds bien enracinés dans l’herbe, du côté de la scène marmite. Notre plaisir et ceux des passionnés d’un certain jazz, nous l’avons savouré, en écoutant ce duo si particulier, en les personnes de Binker Golding et Moses Boyd. Un duo constitué d’un saxophone et d’une batterie et dont l’osmose rappelle un peu John Coltrane et Elvin Jones.

Moses Boyd /©Tribune2lArtiste.com

 

Ces deux londoniens que nous avons découverts aux côté de Zara McFarlane, autre coqueluche d’un jazz anglais en ébullition et qui se déploie à grande échelle, sont une véritable attraction de par la qualité de leur travail. Rien que tous les deux, ils couvrent l’espace et vous donnent l’impression d’être au moins 5 à 6 musiciens sur scène. Une scène aux allures d’un espace abandonné, d’un désert et qui pourtant, est pleine de musicalité.

Ce qui est marquant dans ce duo, c’est la complicité qui fonde leurs interactions débouchant sur un dialogue clair, fluide et compréhensif de et par tous. Latitude est donnée à chacun, de s’exprimer comme il veut, tout en gardant en ligne de mire, le sujet de cet échange. Ils peuvent, à certains moments, entrer dans une phase très classique du jazz, qui fait appel à une érudition certaine, puis revenir sur un dialogue très populaire, accessible à tous. Dans leur dialogue sur scène, Binker Golding et Moses Boyd, nous font voyager dans des horizons variés…

Binker Golding/©Tribune2lArtiste.com

 

Attention ! De vrais cogneurs, qui déchaînés, chacun sur son instrument, vous emballent et embarquent. Une complicité des individus que l’on retrouve dans la cohabitation et le dialogue entre leur instrument respectif.