“KIND OF NEW/Black Magic”, quand Jason réinvente Miles.

There’s no hidden message except to look at the cover art and see if you don’t feel that the world is kind of sitting in that place right now. I hope this helped and I hope you like the album  ….peace.

Jason MILES

Évidemment, le titre ne pouvait qu’aiguiser notre curiosité. Les deux mots ainsi mis l’un à côté de l’autre, pour les plus attentifs de l’évolution de nos sociétés, savent toute la charge négative qui leur est inhérente. Qu’une certaine idéologie haineuse occidentale pour ne pas dire “blanche “, hélas encore agissante de nos jours, a toujours voulu dépeindre tout ce qui est noir, comme porteur, voire générateur du mal. Alors un album de musique qui porte le titre de BLACK MAGIC, ne peut que nous interpeller. Il nous interpelle davantage parce que le nom de son auteur, rappelle, celui qui, n’en déplaise à certains, a redéfini les codes du jazz, et de la musique tout simplement en l’ouvrant à d’autres directions. Si on cite Kind of blue, on peut également citer “RUBBERBAND

Alors, mettons donc de côté ces considérations sociétales et mêmes sociologiques et laissons l’auteur lui-même s’exprimer sur le titre de cette chanson éponyme et partant, de tout l’album. Ainsi Jason Miles :

Thank you for getting a hold of me. I hope you meant you going to review the album because black magic is only one song on the album. I’m trying to find the musical spot that will get the world going in the right direction Because I see so many things distorted these days. Musical vision was complete”.

My entire career as a keyboard player/synthesizer programmer has evolved with a certain kind of magic so I decided to call the album BLACK MAGIC” I was going to call the song and album Mr. black magic after a character in a movie. But I decided it was too much to explain so I just cut it down and called it BLACK MAGIC. There’s no hidden message except to look at the cover art and see if you don’t feel that the world is kind of sitting in that place right now. I hope this helped and I hope you like the album  ….peace. “ Jason

Que répondons-nous donc à cette attente, à cet espoir nourrit par Jason Miles à propos de son album.  Mais avant, il est apparaît important de faire, une présentation, fut-elle sommaire, de qui est Jason Miles.  Et c’est Roberta Flack qui, de la plus belle manière, en parle : “Jason Miles has raised the level of excellence for the musicians who have had the good fortune of working with him, myself included. He has enriched the lives of the millions of people who have listened to the music he plays, the recordings he produces and the countless musicians he mentors and inspires. The work he did with my friends, Miles Davis and Marcus Miller have helped to define the modern face of jazz music.

Cette présentation est assez consistante et suffit à définir qui est l’auteur de KIND OF NEW/BLACK MAGIC. Souvenez-vous, si Miles Davis a révolutionné le jazz en reconsidérant ses codes, dans cette incontestable et mémorable aventure, Jason Miles y a également pris part à sa façon. Et son empreinte ne se limite pas qu’à la seule œuvre de son homonyme. Il a été aux côtés de nombreuses pointures…C’est dire combien la patte de Jason Miles est précieuse et importante.

KIND OF NEW/BLACK MAGIC, ce sont 10 flamboyantes séquences musicales par d’excellents musiciens, dont un étincelant et virevoltant Reggie Washington à la basse. Philip Dizack à la trompette, Jay Rodriguez aux saxophones, clarinette basse & flûte, Gene Lake à la batterie. Jimmy Bralower et Steven Wolf complétant la liste aux rôles de programmation rythmique. En plus des compositions originales et lumineuses savamment concoctées, Jason Miles donne une lumineuse reprise de Jean-Pierre de Miles Davis. De l’art musical dans sa splendeur.

En allant à sa rencontre ou à sa découverte le 6 mars prochain, date de la sortie officielle de l’album, ne retenez qu’une chose : KIND OF NEW/BLACK MAGIC est de loin, à ce jour, parmi les plus beaux témoignages que l’on a pu faire à l’intelligence de Miles Davis et à une certaine vision du jazz. Ainsi, peut-on répondre à l’espoir que fonde Jason Miles sur ce travail de magicien, et non des moindres. Et ce n’est pas un hasard, si une fois de plus, c’est encore lui qui est aux manettes. Un vrai coup de maître d’un artiste discret, mais d’une redoutable efficacité.

One Response to “KIND OF NEW/Black Magic”, quand Jason réinvente Miles.

  1. AffiliateLabz 22 Fév 2020 at 15 h 27 min

    Great content! Super high-quality! Keep it up! 🙂