Térez : un Mont pas si Calme sur scène, pour la joie des spectateurs.

Que veux-tu que je te dise ? Toi qui as manqué le rendez-vous parisien de Térez Montcalm. Que Térez Montcalm était super sur scène au New-Morning à Paris le 15 décembre dernier ? Elle l’était. On pourrait même s’amuser à vous dire que Calme, le Mont Térez ne l’est surtout pas au contact de la scène ; c’est plutôt une énergie bouillonnante et débordante.

Une vraie performer qui tient en haleine son auditoire pendant tout le temps qui lui est imparti pour ne le lâcher qu’à la fin de son show. Présence scénique, élégance, sens du show, forte empathie, sens du partage, Térez Montcalm réuni avec elle, les ingrédients d’une artiste qu’on aime voir sur scène. Accompagnée de musiciens de bonne facture qui savourent la scène, à l’instar de la pianiste Camelia Ben Naceur, elle ne peut que briller. Une vraie présentation d’album qui honore davantage la canadienne qui a repris toutes les pistes de son opus. Un acte d’honnêteté envers les spectateurs.

Par contre, nous savons vous dire que “Que veux-tu que je te dise” fait bel et bien partie des 13 chansons contenues dans son nouvel album Quand on s’aime. Amoureuse des chansons à textes, Térez Montcalm fait aussi montre dans cet album, d’une grande capacité d’appropriation pour proposer une lecture aussi désarmante, inventive qu’originale.

©Tribune2lartiste/Terez Montcalm

©Tribune2lartiste/Terez Montcalm

 

Dans “Quand on s’aime“, album constitué de 13 pistes toutes chantées en français, Térez Montcalm revisite les classiques du répertoire de la chanson, pour en faire un cocktail jazz de qualité. Une approche qui vous fait changer d’avis sur la chanson française, si vous n’êtes pas fan. Une audace qui montre la grande classe de cette voix au grain un peu éraillé, mais combien charmante. Autant sur la scène que sur son disque, Térez Montcalm comble toutes les attentes et cela n’est pas souvent une évidence. Bravo l’artiste !
En écoute “Petite fleur” Terez Montcamp