Le Chorus Festival déplace sa scène sur les scènes de La Seine Musicale avec beaucoup de succès.

La 29ième édition du festival Chorus est allée à son terme  hier dimanche 26 novembre, après le dernier show donné par Kerry James dans l’auditorium, l’une des salles parmi les 3 que compte le complexe La Seine Musicale pour des manifestations de ce style. Au regard de l’Entertainment, on peut dire que cette édition est un succès. Succès scénique, qui tire sa source tant sur la qualité de la programmation, que sur son nouvel environnement, son nouvel espace d’expression, couplé à la qualité des spectacles offerts par les artistes.

Une histoire des premières…

Cette édition 2017 aura été  celle des premières. Après 10 années et plus de 1000 concerts à la Défense, le festival Chorus a, du 24 au 26 novembre, mis le cap sur les scènes de La Seine Musicale. Un plus dans le confort des spectateurs et à n’en pas douter, pour les acteurs sur scène, qui bénéficient davantage d’infrastructures de très bonne qualité dans un environnement qui l’est tout autant.

©Tribune2lArtiste/Gregory Porter

 

Comme un air de sainte-cène sur la scène de la Grande Salle de La Seine Musicale, l’autre tonitruante première, sur le plan musical, aura été la prestation de Gregory Porter qui, accompagné par le Paris Symphonic Orchestra, pour la première fois en live depuis sa sortie officielle, présentait son projet (Nat King Cole and me). Samedi 25 novembre dernier a été, sans aucun doute, la journée phare de cette vingt-neuvième édition du festival Chorus.

Comme tête d’affiche, Gregory Porter a su tenir le rang qui est le sien, en délivrant un show de haute voltige. Quelques heures plus tard, dans la salle de l’auditorium, Amadou & Mariam, emmenés par une équipe de choc, dont le virevoltant bassiste, a mis le feu…Très loin de la fête du dimanche à Bamako, le couple a su faire démentir certains préjugés.

©Tribune2lArtiste/Amadou & Mariam

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.