Kellylee Evans: Come On, comme un hymne à la vie.

Kellylee Evans est plutôt plus qu’omniprésente sur les scènes européennes en cette année. Et ceci n’est pas encore prêt de s’arrêter puisque l’année n’est pas à son terme et d’autres dates l’annoncent sur diverses autres scènes. Que ce soit aux côtés du pianiste belge Eric Legnini, ou avec son band, la canadienne fait admirer sa joie d’être sur scène, son talent de performer et sa voix. Disons-le, d’année en année et disque après disque, Kellylee Evans affirme et accroit son influence.

En véritable caméléon, Kellylee Evans revient deux ans après I remember when, dans un album Come On, qui se joue des classifications classiques pour mettre plutôt l’accent sur les différentes influences qui jalonnent son parcours.

©Tribune2lartiste/Kellylee Evans /2015

©Tribune2lartiste/Kellylee Evans /2015

 

Come On qui sort sous le label Decca Records le 30 octobre prochain plonge un pied dans les sons électro, l’autre dans l’esprit cher à la Motown et décline un répertoire à la frontière du jazz, de la soul et du groove. D’ailleurs ceux qui ont eu l’opportunité de la voir sur scène, ont également eu la primeur d’apprécier avec quelle générosité elle défend certains des titres du nouvel album.

Come On (qui ouvre l’album) traduit toute la joie de vivre de Kellylee Evans, celle que l’on perçoit chez elle également lorsqu’elle est sur scène et qu’elle a gracieusement insufflée dans cet album, deux ans après avoir été frappée par la foudre et d’être sortie quasi indemne. Cette joie de vivre qui est unbreakable (comme la dixième et dernière piste de l’album). Come on, dix titres comme pour dire: let’s move forward and enjoy life. En écoute « Come On »: Kellylee Evans