Musikmesse-Frankfurt: die deustche Qualität,mehr als ein Schlagwort.

Hier 18 avril à 18 heures, rideaux et stands démontés, la Musikmesse de Francfort fermaient aussi définitivement ses portes pour les professionnels et les nombreux visiteurs qui ont pris part pendant 4 jours, à la gigantesque fête.

De nos jours, pour se vendre, plus aucun domaine n’échappe ou ne résiste aux assauts répétés des marketistes ; roi et reines des formules censées faire mouche. Est-ce toujours le cas dans les faits ?

Avec plus de 120.000 visiteurs, environ 2300 professionnels et 146 pays du monde entier (Comme à son habitude, l’Afrique a été présente par son absence…) la Musikmesse de Francfort a été la vitrine de l’efficacité, de la discipline et du bel accueil des allemands.

 

©Tribune2lartiste|Frankfurt Musikmesse 2015

©Tribune2lartiste|Frankfurt Musikmesse 2015

 

Tout a été mis sur pied pour que, du professionnel au visiteur, en passant par la presse, chacun y trouve ses marques et son compte. La rigueur (et non la rigidité comme certains aprioris laissent entendre) organisationnelle des allemands a été au service et rien qu’au service de la satisfaction des individus, donc de l’efficience.

La Musikmesse a été pour les musiciens, l’industrie musicale et pour l’entertainment tout court, une véritable boite à trésors par la qualité et la quantité des innovations. De l’éclairage à la sonorisation, de la vidéo aux podium (stages) jusqu’aux instruments, la Musikmesse 2015 s’est révélée être une vaste vitrine de l’avancée technologique dans le domaine musicale en impulsant les nouvelles tendances.

Côté scènes, beaucoup de constructeurs n’ont pas lésiné sur les moyens. Des line-up de charme qui ont donné droit à des shows cases de haute volée. La palme d’or dans le domaine revient à la marque italienne Markbass représentée sur place par Riccardo Damiano (Chargé des relations avec les artistes), vitrine généreuse de la marque. Le sens des affaires, Ricardo l’a et l’entretient bien; mais ce qui rend attachant l’individu, c’est sa gentillesse et sa disponibilité de tous les instants. Le stand de la marque a vu se succéder sur le podium (monté pour la circonstance), de grandes pointures telles que : Alain Caron, Franck Gambale, Dominique Di Piazza, Damien Schmitt, Richard Bona etc…

 

©Tribune2lartiste|Frankfurt Musikmesse 2015| Markbass-Ricardo

©Tribune2lartiste| Markbass-Riccardo Damiani

 

Plus qu’une simple formule de marketing, le mot qualité est une réalité palpable en Allemagne et la Musikmesse en a été la vitrine pendant les 4 jours qu’a duré l’événement. Cette qualité que nous découvrirons également chez certains instrumentistes et que nous vous présenterons les prochains jours.