MusikMesse : Francfort dévoile de plus en plus son visage culturel.

Avec le temps, la ville de Francfort arrivera à gommer ou tout au moins réussira à faire cohabiter l’image ou la réputation de ville des affaires, des finances, sans âme, sans aucune sensibilité qui semble lui coller à la peau ; et également endosser les habits de ville culturelle ? C’est la question qui taraude tant d’esprits au vue de l’effervescence palpable dans la ville depuis hier 11 avril, lancement de la Musikmesse, édition 2018.

Si les affaires sont la quintessence même de la tenue du salon (Musikmesse) de Francfort ce, depuis trente ans et avec toute l’expertise qui va avec ; il est à noter que, depuis 3 ans maintenant, une certaine mutation semble s’opérer ; transformant ou redéfinissant le visage et les termes qui jusqu’ici caractérisaient la ville des affaires qu’est cette métropole.

 

 

Et c’est la lumineuse idée qu’a eu l’organisation de la Musikmesse (salon), d’adjoindre aux pures affaires, objectif premier du salon, le festival de musique (Musikmesse Festival), pour enfin essayer un visage plus chaleureux, accueillant et populaire à la ville. Trois ans que la Musikmesse Festival existe, trois ans que la population francfortoise se délecte et se régale au travers de l’offre que celui-ci met à sa disposition.  Des concerts gratuits aux concerts à prix abordables pour tous parsemés dans toute la ville, le festival a su et sait répondre en apportant, le temps que dure le salon, du concret en matière culturel, aux préoccupations de la population.

Nul doute que les prochaines années, avec l’essor du festival de la Musikmesse, le visage de Francfort ville glaciale, ne sera plus qu’un souvenir que la chaleur de l’activité culturelle qui s’y déploie ne serait-ce qu’en avril, a vite fait de remplacer pour le bonheur de ses populations et de nombreux étrangers présents en cette période.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.