Ibrahim Maalouf sort de son silence, après l’accusation d’atteinte sexuelle sur mineure et dénonce un assassinat en règle de la presse.

De fausses informations extrêmement préjudiciables ont été délibérément diffusées dans le seul but de me décrire comme un prédateur sexuel. Mon manager, mes avocats et moi ignorons encore la raison de cette volonté de me salir.Sans aucune véritable vérification, les organes de presse ont délibérément relayé des informations dont elles ne pouvaient pourtant pas ignorer qu’elles étaient pour certaines d’entre elles, inexactes, incomplètes, voire complètement fausses… »:Ibrahim Maalouf

Quelques jours après les révélations faites par la presse sur sa supposée prédation sexuelle sur mineure, le trompettiste Ibrahim sort de son silence et tente de rétablir les choses en donnant sa version des faits.

LES ACCUSATIONS D’UNE TRÈS GRANDE GRAVITÉ portées à mon encontre m’ont indigné et je suis aujourd’hui en état de choc. J’ai tenté de prendre du recul afin de ne pas réagir sous l’émotion, et faire de la surenchère médiatique mais aujourd’hui, j’ai décidé de prendre la parole. Je veux RÉTABLIR LA VÉRITÉ sur un certain nombre de faits qui ont gravement et peut-être durablement porté atteinte à mon honneur, à ma dignité, à ma réputation et à la crédibilité que j’ai mis plus de 20 ans à construire et que je n’aurais risqué de mettre en danger pour rien au monde.

De fausses informations extrêmement préjudiciables ont été délibérément diffusées dans le seul but de me décrire comme un prédateur sexuel. Mon manager, mes avocats et moi ignorons encore la raison de cette volonté de me salir.

Sans aucune véritable vérification, les organes de presse ont délibérément relayé des informations dont elles ne pouvaient pourtant pas ignorer qu’elles étaient pour certaines d’entre elles, inexactes, incomplètes, voire complètement fausses.

Ibrahim Maalouf©Tribune2lartiste.com

 

Par exemple, l’information selon laquelle j’aurais admis avoir demandé l’envoi d’une photo de nu est FAUSSE. Il est également absolument honteux de faire croire qu’il y a eu « AGRESSION SEXUELLE », et encore moins, de RECONNAISSANCE DE MA PART de cette supposée agression sexuelle, puisque c’est absolument FAUX. D’ailleurs, certains organes de presse se sont empressés de corriger discrètement le tir, le lendemain, sans préciser pour certains qu’ils rectifiaient une partie de leur erreur.

Je suis profondément indigné de voir la presse rendre son propre verdict, ignorant de fait, toute présomption d’innocence sur plusieurs éléments qui me sont reprochés. Ainsi j’ai été sévèrement jugé devant le tribunal médiatique. Et c’est pour moi clairement UN ABUS DE POUVOIR.

Les conséquences sont pour moi désastreuses car LE MAL EST FAIT. Je vous épargne les conséquences directes sur ma vie quotidienne qui est devenue un enfer. D’autre part, je suis maintenant condamné au silence puisque selon la presse, la « réalité » aurait du coup déjà été établie. Ainsi, quoi que je dise, mes propos sont automatiquement décrédibilisés.

En l’état de la procédure, je ne tiens pas à aller plus en avant dans les détails des faits qui sont très loin de ce que la presse relate, mais je souhaite vous dire d’ores et déjà, que JE VIENS DE DONNER L’INSTRUCTION À MES AVOCATS D’ENGAGER UNE ACTION EN DIFFAMATION CONTRE LES RESPONSABLES DE CE LYNCHAGE INJUSTE.

Aujourd’hui, ces accusations m’obligent à me mettre en retrait. Je ne vous ai jamais caché mes sentiments, et si aujourd’hui je ne vous les cache pas non plus, j’ai cependant été gravement touché. Je vais donc laisser LA VRAIE JUSTICE FAIRE SON TRAVAIL.

Concernant les propos haineux et racistes, la bêtise ne mérite pas tellement qu’on y accorde un quelconque intérêt. Ceux qui ont perdu confiance, je ne peux pas vous en vouloir non plus, mais par pitié, soyez justes. La presse vous a induit en erreur. Vous n’y êtes pour rien.

Ceux qui ont encore confiance en moi, et je sais qu’il y en a beaucoup, préparez-vous à vous battre car je vais avoir besoin de votre soutien. Je vais avoir besoin de vous pour me relever. RELAYEZ, RETWEETEZ, REPOSTEZ, PUBLIEZ, et ne laissez personne vous faire perdre la confiance que vous m’avez accordée depuis si longtemps car c’est beaucoup plus facile de colporter des informations désastreuses et diffamatoires que de communiquer sur la vérité, moins sensationnelle.

Merci d’avoir pris le temps de lire,

Ibrahim Maalouf.