Les RDV de l’ERDRE, enfin le démarrage !

C’est en réalité le 28 aout, c’est-à-dire un jour après la programmation officielle, que débutent réellement les Rendez-Vous de l’Erdre, édition 2015 et 29e du genre. Car c’est sous une incessante et tenace pluie du côté de Nort-sur-Erdre que la journée du 27 aout s’est noyée, emportant avec elle, toute la ferveur qui précédait le jour j, contraignant les organisateurs à une déprogrammation de quelques affiches phares.

Hier le 28 aout par contre, c’est sous un soleil radieux que les RDV de l’Erdre ont commencé sur les huit scènes que compte le festival. Et pour cela, c’est en toute logique que l’honneur a été fait à l’enfant du pays, le pianiste nantais Armel Dupas pour l’ouverture des festivités sur la scène nautique.

Une ouverture que le Club Jazz à Fip a préparée en amont, par une mise en bain ponctuée par des concerts et interviews des artistes du festival.

©Tribune2lartiste.com

©Tribune2lartiste.com

 

Armel Dupas, l’enfant du pays lance l’ouverture du festival.

A tout seigneur tout honneur. Dans son fief, et en enfant du « pays », Armel Dupas s’est senti comme un poisson dans l’eau. Ce qui se ressent dans la fluidité de son jeu. Normal, il est aussi sur la scène nautique .Et avec l’entrée en lice du pianiste Armal Dupas, la musique prend le dessus aux cotés des nombreuses autres activités attractives présentes sur le vaste territoire du festival.
Dans un projet solo qui allie piano et électronique, en compagnie de Mathieu Penot aux synthétiseurs, c’est sur la scène nautique Cerneray et sur une barque que le pianiste a régalé le public par un jeu aussi fluide que jouissif. Une prestation inaugurale de toute beauté tant le cadre et le temps y apportaient leur contribution. Se déploieront plus tard sur la même scène, le nantais d’adoption Baptiste Trotignon trio et le guitariste Nguyên Lê et son projet The Dark Side Nine.

©Tribune2lartiste.com

©Tribune2lartiste.com

 

Ndeye Mboup illumine la scène Blues.

On ne pouvait pas manquer Ndeye Mboup sur la scène du Blues, le rouge éclatant de sa robe se chargeait de vous l’imposer entre autres arguments à faire valoir dont dispose la belle sénégalaise.

Avec The Three Generations (vainqueur du Tremplin Blues des RDV de l’Erdre 2014), Ndeye Mboup a fait parlé sa voix, son audace et son autorité par une prestation qui a comblé toutes les attentes placées dans ce sextet issu de la région. Alternant entre blues, ryhm & blues ou soul, avec une équipe bien affutée et mature derrière, Ndeye Mboup a donné de la voix. De Sharon Jones a Billie Holiday, Ndeye slalome entre les voix et avec sa touche personnelle, s’approprie les titres qu’elle interprète.

Si Ndeye Mboup et The Three Generations ne surprennent plus le public nantais, les prestations de qualité qu’ils offrent, ne tarderont pas à les faire connaitre sur le plan national et international. Quant à Ndeye Mboup, lancée comme elle l’est, il n y a qu’elle-même pour freiner son ascension.

©Tribune2lartiste.com

©Tribune2lartiste.com

 

Site de RDV de l’Erdre ici