Dianne Reeves invite Stefano Di Batista sur scène pour attiser le feu…

Le Tourcoing Jazz festival disions-nous plus loin, avait réservé le meilleur pour la fin. Et une fois de plus, les prestations des uns et des autres en cette journée du 16 octobre, nous donnent raison.
Comme à son habitude, la salle du Théâtre Municipal Raymond Devos se taille la belle part et pour le coup, a été le théâtre des variations vocales de la diva Dianne Reeves, après un mémorable voyage initié par Jean-Pierre Como et son Express Europa. Nous y reviendrons plus tard.

©Tribune2lartiste/Dianne Reeves

©Tribune2lartiste/Dianne Reeves

 

Cinq grammy dont le dernier obtenu cette année (meilleur album jazz vocal), Dianne Reeves, à n’en pas douter, est aujourd’hui considérée comme l’une des normes vocales du jazz. L’une des plus influentes sans hésitation. Quel que soit le répertoire auquel elle s’attaque, elle le sublime par sa voix et sa capacité à transmettre les émotions.

Digne héritière d’Ella Fritzgerald, Dianne est également une scatteuse comme on n’en trouve pas beaucoup sur la scène. C’est sur cette note de scat, qu’elle invite Stefano Di Battista, Hugh Coltman et Walter Ricci à la rejoindre sur scène pour un jam de haute voltige.