Ahmad Jamal conquiert Marseille en présentant Marseille

Il est venu, il a présenté, il a joué et il a triomphé. Il ne pouvait avoir meilleur cadre que celui de l’Opéra, joyau de célébration des arts et de la musique de la ville de Marseille, pour cet événement. Oui, d’événement il s’agissait; car l’homme n’a de cesse de rappeler, qu’il se complait de plus en plus dans la sédentarisation, lassé des voyages aux quatre coins du monde. A son tour, la ville a su exprimer sa reconnaissance au légendaire pianiste venu pour la circonstance, défendre son dernier opus, dans lequel, il déclare son amour à la cité phocéenne en trois temps.

Deux semaines à peine après la sortie de Marseille son dernier opus, c’est aussi dans le cadre du Marseille Jazz des Cinq Continents, qu’Ahmad Jamal a foulé le sol de la ville de Marseille, pour présenter ce dernier écrin à la population. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’en retour, la ville a su être sensible à cette déclaration d’amour du pianiste et su lui réserver un accueil triomphal. Un accueil à la hauteur des précieuses notes doctement concoctées dans le gouteux album du magicien de Pittsburgh.

Pendant deux jours les 12 et 13 juin, les marseillais ayant pris part aux deux concerts donnés par Ahmad Jamal et son équipe (Manolo Badrena aux percussions, James Cammack à la contrebasse, et Herlin Riley à la batterie) et les deux interprètes Mina Agossi et Abd El Malik au chant, ont pu se régaler et savourer la fraicheur de l’album en l’honneur de leur ville. Deux soirées de toute beauté, durant lesquelles l’auditoire a pu et su apprécier l’inaltérable jeu d’un pianiste qui sait capter l’air du temps pour rester dans l’ère de son art en le sublimant. Accompagné dans l’aventure par des musiciens chevronnés et parfaitement en cohésion.

Quelques images de plus à regarder sur la page de notre confrère Olivier Farkas.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.