Karolina Strassmayer & Drori Mondlak présentent leur septième collaboration : “Of Mystery and Beauty”

Parlant de beauté, la saxophoniste (alto) autrichienne Karolina Strassmayer déclare :« La beauté signifie différentes choses pour différentes personnes. Mais il y a une vérité universelle à ce sujet, indépendamment du goût et de l’esthétique; la beauté a le pouvoir de bouger le cœur

C’est cette beauté, en compagnie du batteur Drori Mondlak, qu’elle a soyeusement soufflée dans leur 7ieme album Of Mystery and Beauty. Un septième album de 11 titres, fruit d’une collaboration avec le batteur, qui commence dans la ville de New-York il y a 7 ans. Complètent le quartet, le pianiste Rainer Böhm qui, avec beaucoup de subtilité et précision accompagne la saxophoniste pour des dialogues de toute beauté, sous le groove bruyamment discret de John Goldsby à la basse, pendant que Drori Mondlak à la batterie, soutient la cadence générale.

 

Lorsqu’on écoute Karolina Strassmayer, on ne peut s’empêcher de ressentir les influences de Cannonball Adderley dans ses notes,auxquelles elle apporte son lyrisme propre et sa féminité, qui font que, dans une myriade de sons, on soit capable de la reconnaître. Repérer du Cannonball dans le jeu de Karolina ne relève pas non plus du hasard, puisque l’autrichienne adopte définitivement le sax alto et le jazz, après avoir entendu le solo de ce dernier dans Kind of Blue, d’une cassette reçue de la grande sœur d’une amie de classe. Elle qui pourtant était une rompue de la musique folklorique et du classique…

La sophistication des arrangements de Of Mystery and Beauty en fait un album qui nous marque après écoute, tant l’assurance,l’élégance et la maturité du jeu de la saxophoniste sont prégnantes, sans pour autant rendre inaudibles, les autres instrumentistes.

En écoute: « Side To Side »: