Nojazz sublime la soul dans « Soul Stimulation »

Curieux comme nom de groupe, conviendront certains. Mais c’est bien pourtant à partir de ce détail aussi, que le groupe bâti sa réputation; sa bonne et solide réputation. Quinze ans déjà que la rencontre s’est faite, réunissant des individualités aux musicalités différentes. Un assemblage qui a donné une identité, une marque, un son. Alors, si ce n’est pas du jazz, qu’est ce c’est ? Insaisissable, inclassable, Nojazz cultive ce caractère fuyant par sa capacité à naviguer dans toutes les eaux, sans toutefois se laisser identifier particulièrement à une d’elles.

Avec six albums à son actif, a chacune de ses productions, Nojazz a toujours su surprendre son auditeur par les notes de fraîcheur et de nouveauté apportées, tout en demeurant fidèle au surfilage originel. C’est ce démontrent une fois de plus, dans leur septième album: Soul Stimulation, paru au mois de novembre dernier, les cinq musiciens qui constituent le groupe.

Plus qu’une simple stimulation comme le suggère le titre de l’album, Soul stimulation est un savoureux cocktail qui vous plonge dans l’enivrement des sons soul, hip-hop, funk des années 80, avec des ingrédients électro contemporains. Un cocktail qui puise tout son savoureux des apports de Stevie Wonder et Maurice White (Leader des Earth & Fire, décédé le 04 février 2016). Allez à la rencontre de la stimulation de la soul de Nojazz, découvrez leur son et laissez-vous embarquer dans leur swing.

En écoute: « Seven to Five »: